Vive La France

La France est un pays immature. Tout aussi immature que l’Argentine et la Bolivie, d’après ce que je vois Ă  la tĂ©lĂ© ce soir. La diffĂ©rence Ă©tant qu’en Argentine et en Bolivie on sait qu’on est immatures; on le sait et notre histoire est pleine de nos erreurs, terribles erreurs qui ont coĂ»tĂ© la vie Ă  des millions, des nĂ´tres et des autres.

Et comme on sait tout ça, on ne se prend pas la tĂŞte avec des questions de “LibertĂ©, La France est un pays immature. Tout aussi immature que l’Argentine et la Bolivie, d’après ce que je vois Ă  la tĂ©lĂ© ce soir. La diffĂ©rence Ă©tant qu’en Argentine et en Bolivie on sait qu’on est immatures; on le sait et notre histoire est pleine de nos erreurs, terribles erreurs qui ont coĂ»tĂ© la vie Ă  des millions, des nĂ´tres et des autres.

Et comme on sait tout ça, on ne se prend pas la tĂŞte avec des questions de “LibertĂ©, ÉgalitĂ©, FraternitĂ©” ni des propos sur la “grandeur de la France”, ou d’autres conneries du genre.

MalgrĂ© tout, mine de rien, on arrive Ă  croire que les choses peuvent ĂŞtre diffĂ©rentes, vraiment diffĂ©rentes, et que le changement est possible, lorsqu’Evo Morales arrive au pouvoir et donne son discours d’investiture en Quechua, sa langue maternelle. Il a Ă©tĂ© le premier prĂ©sident bolivien Ă  le faire, dans un pays oĂą la grande majoritĂ© des gens ne parlent pas l’espagnol.

Aujourd’hui, en France, un fasciste dĂ©magogue monte au pouvoir après avoir Ă©tĂ© ministre de la destruction pendant des annĂ©es.

Si j’Ă©tais hypocrite, je dirais que “la dĂ©mocratie a gagnĂ©” ou une autre connerie similaire. Ce n’est pas mon genre; je dis que la France est un pays immature, qui a une mĂ©moire aussi courte que celle de n’importe quel autre pays. Un pays qui vote pour la violence tacite, la haine et la segrĂ©gation, au lieu de l’intĂ©gration, la paix et le pluralisme.

Dans le monde de l’informatique on se demande si on n’est pas de nouveau dans la bulle de 1999; eh bien, je me demande si aujourd’hui on n’est pas de retour en 1933.

Il y a deux ans, je demandais aux habitants de Londres d’ouvrir les yeux. Je demande aux Français de se demander sĂ©rieusement qui est leur ennemi, et de ne pas laisser leurs libertĂ©s disparaĂ®tre pour protĂ©ger ce concept flou qu’est devenu la sĂ©curitĂ©.galitĂ©, FraternitĂ©” ni des propos sur la “grandeur de la France”, ou d’autres conneries du genre.

MalgrĂ© tout, mine de rien, on arrive Ă  croire que les choses peuvent ĂŞtre diffĂ©rentes, vraiment diffĂ©rentes, et que le changement est possible, lorsqu’Evo Morales arrive au pouvoir et donne son discours d’investiture en Quechua, sa langue maternelle. Il a Ă©tĂ© le premier prĂ©sident bolivien Ă  le faire, dans un pays oĂą la grande majoritĂ© des gens ne parlent pas l’espagnol.

Aujourd’hui, en France, un fasciste dĂ©magogue monte au pouvoir après avoir Ă©tĂ© ministre de la destruction pendant des annĂ©es.

Si j’Ă©tais hypocrite, je dirais que “la dĂ©mocratie a gagnĂ©” ou une autre connerie similaire. Ce n’est pas mon genre; je dis que la France est un pays immature, qui a une mĂ©moire aussi courte que celle de n’importe quel autre pays. Un pays qui vote pour la violence tacite, la haine et la segrĂ©gation, au lieu de l’intĂ©gration, la paix et le pluralisme.

Dans le monde de l’informatique on se demande si on n’est pas de nouveau dans la bulle de 1999; eh bien, je me demande si aujourd’hui on n’est pas de retour en 1933.

Il y a deux ans, je demandais aux habitants de Londres d’ouvrir les yeux. Je demande aux Français de se demander sĂ©rieusement qui est leur ennemi, et de ne pas laisser leurs libertĂ©s disparaĂ®tre pour protĂ©ger ce concept flou qu’est devenu la sĂ©curitĂ©.